[FINI] Le cercle des dieux réapparus

03/04/2021

Dans les Chroniques du Nouveau-Monde, une partie des nombreux cultes polythéistes de notre monde s'est réimplantée parmi les hommes. Pour le meilleur ou pour le pire. Les voyages de Salamandre seront en effet jalonnés de rencontres plus ou moins cordiales avec des divinités de tout poil et de tout horizon. Je vous propose, dans cet article, de faire un petit tour d'horizon de ces illustres divinités aujourd'hui tombées dans l'oubli car j'ai toujours eu la conviction que c'est la connaissance des mythes qui permet de comprendre les sociétés de jadis et donc, indirectement, notre société contemporaine.

Belisama

Littéralement "la très brillante", elle est dans la série la déesse tutélaire de Salamandre. Elle appartient au panthéon gaulois, où elle est Déesse du Feu et du Foyer sacrificiel (tous les cultes en ont un gardien). Elle possède un aspect dit "domestique", où elle inspire les artistes et notamment les tisserands, ainsi qu'un aspect "guerrier" où est elle la patronne des métallurgistes et des souffleurs de verre ; elle tient en cela un rôle similaire à celui de Brigit chez les Irlandais. Son époux et parèdre est Belenos, dieu de la Beauté, de l'Harmonie et de l'Ingénierie. L'un comme l'autre possèdent des pouvoirs de guérison : Belenos par la méditation tandis que Belisama est la divinité majeure - c'est à dire qu'on a des traces de son culte dans de nombreuses régions - des sources thermales (on retrouve aussi localement un dieu thermal mineur, Borvo). La christianisation l'assimilera à Sainte Catherine.

Smertrios

Dieu gaulois de la Force. C'est une divinité guerrière mineure (c'est-à-dire qu'il n'était pas reconnu par tous les peuples qui composaient les "Gaulois" ; on en connait plus de soixante) et de fait assez méconnue, vénérée principalement dans l'Est de la France, en Allemagne, en Autriche et sans doute en Suisse. Il est plutôt associé à la protection contre les fléaux qu'à l'offensive. A ce titre, il est souvent figuré en train de repousser un serpent avec une massue ou une torche. On le reconnait aussi comme pourvoyeur de richesses et pacificateur lors de conflits ; c'est pour cette dernière qualité que j'en ai fait le dieu tutélaire de Briac, le frère aîné de Salamandre.

Manannan, dit "Mc Lir" ("fils de Lir")

Dieu irlandais de l'Eau régnant sur les mers et leurs habitants, fils de Lir le seigneur des marées, petit-fils de la Grande Déesse Dana. Il collectionne les artéfacts, notamment un manteau d'invisibilité, un bateau contrôlé par la pensée et un char roulant sur la terre comme sur les flots. Son palais sous-marin (Tir fo Thoinn, le "Pays sous les Vagues") se trouve à la frontière entre le monde des divins et le monde des morts, en faisant un passeur d'âmes. Bien que magnanime dans ses jugements, il est aussi connu pour son caractère ombrageux à tendances autoritaires. Aussi connu des Gallois sous le nom de Manawyddan fils de Llyr.

Le Lièvre

Dieu nord-amérindien de la Sagesse et du Changement, partagé par bon nombre de peuples. Il possède de multiples noms selon les tribus : Nanabhoszo (ou Winabhozho), Wisaaka, Kwatyat, Amenapush, Nenabuc... Il apparait sous forme d'un lapin géant de sexe variable. Grand mangeur et très actif sexuellement, c'est aussi une idole de fécondité et de prospérité. Dans la série, il est mentionné comme le dieu tutélaire de Manon, à la fois voleuse et guérisseuse.

Le Corbeau

Dieu nord-amérindien de la Ruse et des Farces. Selon les peuples il est nommé Txamsem, Chulyen, Yhel, Hemaskas, GuGuyni, Weghyet, Nankil'slas, Kwekwaxa'we... S'il aime tendre des pièges aux humains par pure égoïsme, il peut aussi les guider sur le chemin du savoir et de la maturité, bien que ce soit toujours par des biais cachés.

Waconda

Ou Wakan Tanka, aussi surnommé "le Grand Mystère", dieu sioux vu comme la source suprême de sagesse. Il est responsable de toutes les visions prophétiques des chamans. Généreux et bienveillant, il s'en sert pour guider la tribu et jamais pour piéger les mortels, même si ses messages sont souvent obscurs dans un premier temps. Il est le dieu tutélaire des jumeaux Eric et Erin, détenteurs du don d'Outre-Vue.

Balam

Dieu maya de la Guerre, au corps de jaguar, aussi connu chez les Aztèques et les Toltèques sous le nom de Xiuhtecuhtli. L'armée maya possédait une caste d'élite lui étant dévouée, les "guerriers-jaguars", qui recevaient la bénédiction de leur dieu au combat sous forme d'une rage guerrière frénétique. Dans la série, le guerrier Chac fut de ceux-là.

Chac

Cité uniquement, c'est le dieu maya et toltèque de la Pluie, devenu plus tard Tlaloc chez les Aztèques. Idole majeure de la fertilité à corps de crocodile, il brandit une hache de foudre dont il se sert pour éventrer les nuages (des "serpents") et déclencher les intempéries.

Séléné

Déesse grecque, fille du Titan solaire Hypérion et de la Titanide Théa présidant à la vision, incarnation de la Lune (surtout pleine), jumelle d'Hélios et sœur ainée d'Eos (l'Aurore). Son principal sanctuaire était à Elis, ailleurs on assimilait plutôt la lune à Artémis. Nommée tardivement Luna par les Romains. Avec Zeus, elle conçut la déesse de la Rosée, Ersé. Uniquement mentionnée.

Hélios

Dieu grec personnifiant le Soleil, jumeau de Séléné. Il était vénéré principalement à Rhodes et dans sa région, Apollon le supplantant dans les autres contrées. Les Romains lui donnèrent le nom de Sol. Il est connu pour être le père du fleuve infernal Achéron et du demi-dieu Phaéton, qui lui vola son char solaire et manqua de détruire l'humanité. Mentionné mais pas rencontré.

Inti 

Dieu inca du Soleil, fils du créateur Wiracocha. Frère, parèdre et amant occasionnel de Quilla. Il créa les premiers humains, c'est pourquoi les empereurs étaient censés descendre de lui. Epoux de la Terre Pachamama, il a aussi un important rôle agraire. Dans la série, c'est le dieu tutélaire du prêtre Hélio. Uniquement cité.


Quilla

Déesse inca de la Lune, issue de Wiracocha le maître de la vie et de l'espace, souvent dite "Mama" Quilla. Soeur et amante d'Inti (le Soleil). Elle est la principale déesse de son panthéon, protectrice de toutes les femmes. Elle préside aussi aux étoiles et à tous les phénomènes cycliques du calendrier (dont les cycles menstruels).

Pachamama

Déesse inca incarnant la Terre, à la fois le sol sur lequel on marche et aussi la grande nourricière ayant façonné les plantes, les animaux et les montagnes. On avait l'habitude de restituer une partie des récoltes au "ventre" de la terre pour s'assurer l'abondance l'année d'après. Elle est l'épouse officielle d'Inti et probablement la mère des premiers hommes.

Sukazu

Nom japonais d'une divinité à l'origine chinoise, "l'Oiseau Vermillon" maîtrisant l'élément Feu. C'est l'un des Quatre Totems Cardinaux et, de fait, il a la garde du Sud dans le monde humain. Il représente aussi l'été. Uniquement cité.

Ao Qin

Divinité japonaise, un dragon rouge veillant sur l'été et la Mer Méridionale du monde divin (en complément avec Sukazu dans le monde des mortels). Il existe également sous un autre nom en Chine. Mentionné seulement comme entité tutélaire de Ryu.

Amaterasu

Déesse japonaise du Soleil, fille aînée du dieu créateur Izanagi et soeur de Susanoo. Elle est la déesse la plus vénérée de son panthéon, étant même figurée par un cercle rouge sur le drapeau du Japon, et l'ancêtre supposée des empereurs. Le magatama Yasakani, présent de son père, la consacre reine de tous les dieux. Elle est censé avoir appris aux hommes la culture du riz et le tissage de la soie.

Susanoo

Dernier né d'Izanagi et frère d'Amaterasu, dieu japonais des Mers et des Tempêtes. Insatisfait de son sort, il a défié sa soeur et gagné ; suite à cela, elle est partie bouder dans une grotte et a plongé le monde dans la nuit. Quand elle en est enfin ressortie grâce à un stratagème des autres dieux, elle le punit en l'envoyant chez les mortels. Il y combattit le monstre Orochi et regagna ainsi sa place. Uniquement cité.

Yamata-no-Orochi

Dans les mythes japonais, c'est une créature immortelle et reptilienne ayant huit têtes et huit queues dont le souffle était toxique. Il tyrannisait une province et on lui offrait un sacrifice annuel. Après l'avoir enivré, le dieu déchu Susanoo le tua et trouva dans son cadavre l'épée céleste Kusanagi. Cet exploit lui permit de regagner les cieux. Dans l'univers des Gardiens, je dépeins Orochi comme le plus puissant des princes-démons, sans préciser sa parenté.


Rendez-vous dans quelques mois, après la sortie du tome 2, pour découvrir de nouvelles divinités !